PROCÈS : Le SIC poursuit en justice le directeur du journal « O Crime »,.. pour avoir dit que l’exécution d’un criminel,.. brûle dans les archives…

Source: VOA

Mariano Brás, journaliste..

Mariano Brás réitère sa version et dit quil est prêt à répondre devant les tribunaux.

Le Service des enquêtes criminelles angolaises (SIC) a démenti les informations publiées par le journal O Crime , le 16 juin selon lesquelles le meurtre d’un homme marginal suspecté et tué le 1er juin par un agent de cette institution était « en incendie de fichiers« .

  14 millions kz récupérés

Dans un communiqué publié le 15, signé par António da Conceição Paim, en plus de contredire la version du journal, lSIC dit qu’il poursuivra le directeur de la publication Mariano Brás.

L’hebdomadaire a révélé que la mort du prétendu criminel visait à empêcher le sort des 14 millions de kwanzas récupérés par ces agents dans une opération et qui n’ont pas été livrés au SIC.

Selon ce service d’enquête SIC, la nouvelle n’a aucune base et vise uniquement et exclusivement à «saper les efforts des organes du ministère de l’Intérieur dans la lutte contre le crime ».

Mariano Brás dit qu’il est prêt à répondre devant le tribunal au processus qui est déposé par le SIC et que l’institution « n’aurait pas dû parler avant d’analyser le contenu des nouvelles« .

C’est que la couverture de l’édition a été publiée sur Internet avant la vente en papier, fait qui aura amené le SIC à réagir avant de voir la nouvelle en entier.

  la vidéo diffusée ?..

Le journal révèle que l’auteur des clichés capturés dans la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux est le chef de brigade, Inocêncio Felizardo dos Santos, appelé le père Enoch par les plus proches.

   ..informateur de SIC ?..

Le marginal supposé, toujours selon le journal, était informateur de SIC, et a été atteint à plusieurs reprises, dont une balle  dans la tête.

       .. la mission d’informer ?..

Mariano Brás répond actuellement 10 cas, dont un avec le journaliste et activiste Rafael Marques dans le cas où ils sont accusés de diffamation et de calomnie le corps de l’Etat dont le plaignant est l’ancien procureur général de la République, João Maria de Sousa. 

Les journalistes Rafael Marques et Mariano Brás… devant les tribunaux…

Mariano Brás , cependant, réaffirme qu ‘« il n’abandonnera pas la mission d’informer« .

Source: VOA

  le 19 juin 2018

Traduction du portugais en français : jinga Davixa

http://cabritismo.info/?s=mihaela

 

3 pensées sur “PROCÈS : Le SIC poursuit en justice le directeur du journal « O Crime »,.. pour avoir dit que l’exécution d’un criminel,.. brûle dans les archives…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager