ANGOLA : GOUVERNEUR MUANGALA…OU LA DICTATURE SOUS PERFUSION A LUNDA NORTE…

(Corrections à venir !….avec toutes nos excuses !..)

Plusieurs journalistes dans la province de Lunda Norte (Angola) ont accusé le gouverneur Ernesto Muangala ont interdit les employés des institutions publiques, y compris les administrateurs, accordant des interviews sans l’autorisation de son bureau de presse et communication institutionnelle.

Par Pedrowski Teak

« Récemment publié un guide selon lequel les médias et les journalistes en particulier qui veulent une interview accordée à tout responsable de tous les secteurs du gouvernement, y compris les hôpitaux et les écoles, doivent rédiger un document adressé au bureau de la communication institutionnelle et presse et que, à son tour, émettre et remettre un autre document d’autorisation à l’agence d’information ou au journaliste qui a demandé l‘interview. Reçu le document, comme le requérant (journaliste) remet le document d’autorisation de vous facturer voulez interviewer et prêt enfin l’entrevue peut être accordée, « lit la plainte envoyée au journal Folha 8.

Pour cet acte que les journalistes appellent la dictature dans le gouvernement de Lunda Norte, les professionnels des médias soutiennent que le président « João Lourenço dit qu’il veut liberté de la presse dans l’organisation des médias d’Etat, mais il semble que Ernesto Muangala veut pas adapter nouvelle fois et est complètement contre l’idée d’une presse libre. « 

« Même pour parler lors d’événements publics ou d’activités organisées par eux-mêmes doivent avoir l’autorisation du bureau de la communication institutionnelle et de la presse. Les responsables sont en colère mais doivent se conformer aux ordres supérieurs. C’est le dernier Muangala avant a été sur les lèvres de tout le monde dans le négatif à cause de certaines nominations controversées, les gens d’incompétence avérée, entre autres, qui ont causé brouillées beaucoup de mécontentement au sein du parti, « il lit.

Selon eux, si l’agence ou journaliste ne se conforme pas à cette bureaucratie, il est interdit de faire des images, y compris (dans le cas de l’Angola ou la télévision publique TV Zimbo) ou de maintenir tout contact avec des travailleurs ou des personnes ayant un lien avec l’institution particulière .

« En raison de la confiance et le fait que, selon ce qui est dit la petite bouche, ont été proposées pour le gouverneur de la province de Luanda lors de la formation du nouveau gouvernement (proposition mis au rebut à la dernière minute), on a trouvé la Muangala propriétaire de la noix de coco noire. Il n’écoute plus les conseils et ne demande l’opinion de personne. Et ils disent toujours que le pays change. Ceci est rien de plus que parler pour diriger le sommeil … On voit là où il va … « fournit la plainte des journalistes qui accusent le gouverneur Ernesto Muangala ont créé un GRECIMA pire que le Manuel Rabelais.

Ernesto Muangala est depuis 9 ans dans le poste de gouverneur de la province de Lunda Norte, un poste auquel il a été nommé quelques mois avant les élections législatives de 2008 par le Président de la République, José Eduardo dos Santos.

Il est rappelé qu’en 2008, Ernesto Muangala a promis qu’il examinerait les meilleures solutions aux problèmes que la province vit, et de demander l’union des populations pour les principales tâches de reconstruction.

S’adressant à la presse, il a déclaré que l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable et en électricité des populations locales était une priorité.

Ernesto Muangala a également souligné comme une priorité du secteur provincial de l’assainissement: « Je l’ai fait le diagnostic et le traitement constaté qui ont trait à l’unité et à la cohésion de tous. »  

Ernesto Muangala a même dit qu’il se rendait à Lunda Norte afin de s’unir et de tout rassembler, puisque sa province ne peut pas retarder le convoi de reconstruction nationale.

Comme devise de sa direction le Gouverneur a choisi « Travailler plus et parler moins », et « Ensemble nous faisons Lunda Norte, plus brillant que le diamant !..« .

 le 19 novembre 2017

Traduction du portugais en français : jinga Davixa  – (Corrections à venir !….avec toutes nos excuses !..)

Partagez cet article

 

 

4 pensées sur “ANGOLA : GOUVERNEUR MUANGALA…OU LA DICTATURE SOUS PERFUSION A LUNDA NORTE…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager