ABEL CHIVUKUVUKU : IL NE FAIT AUCUN DOUTE, « C’ EST UN ASSASSINAT »

Le président de la coalition angolaise CASA-CE, Abel Chivukuvuku, a dénoncé aujourd’hui l’assassinat de Lucas Chissolokumbe Chivukuvuku, fonctionnaire du procureur général de la République (PGR) de l’Angola, son neveu, qui avait  la responsabilité de cas de recherche « sensibles ».

Ce fonctionnaire sénior de la PGR, avait 32 ans et 10 années de service dans l’institution, est décédé jeudi dernier à Luanda, selon la version de la police nationale, publiée aujourd’hui, après le tonneau du véhicule de taxi qui a suivi. 

Cependant, après avoir rencontré aujourd’hui les médecins légistes, les Russes et les Cubains à la morgue de Luanda, le chef de cette coalition, troisième force politique en Angola, est venu en  public pour dire que son neveu « a été assassiné

« Ils excluent complètement la théorie qui a d’abord été présentée par la police, qu’il y aurait eu un tonneau du véhicule, ils pensent qu’ il n’y en avait pas.

Et à ce stade, les indicateurs sont qu’il aurait été tué par asphyxie,

puis un véhicule lourd l’a renversé « , a-t-il déclaré aux journalistes.

« Ils ont dit que ce n’est pas possible ces blessures dans un tonneau. Tel est le verdict qu’ils ont donné, de sorte que tout ce que les policiers disent est une vraie poubelle et ce serait bien si nous avions une force de police pour les citoyens et non une force de police pour le régime « , accusé encore.

Abel Chivukuvuku pour ce moment a assumé la « tristesse » de la famille et pour l’Angola. 

« Notre pays a encore beaucoup de chemin à parcourir, parce que si ceux qui doivent enquêter sur les insuffisances, les échecs, les crimes de notre pays sont tués, alors quel est ce pays que nous allons construire », demanda t il..

Le chef du CASA-CE a déclaré Lucas Chissolokumbe Chivukuvuku était « enquêteur » du PGR, ayant « des cas très sensibles » sous sa responsabilité, « il a été menacé au fil du temps » et la cible de « tentatives de corruption.»

     « Et celà … la perte de la vie »

« Et celà a causé la perte de la vie », a-t-il noté, en disant même si le neveu a disparu jeudi, la veille que « la mission de bloquer les comptes » dans un processus (dossier) que le leader du CASA-CE n’a pas révélé.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, après les déclarations d’Abel Chivukuvuku, le bureau du PGR explique que le fonctionnaire  Lucas Chissolokumbe Chivukuvuku a exercé la fonction de Enquêteur dans les services de PGR dans le Secteur des crimes économiques du Service des enquêtes criminelles (SIC) de Luanda.

Cependant, précise en outre, ses fonctions « ne comprennent pas la responsabilité spécifique pour enquêter sur les crimes ou la capacité de déterminer une restriction des mouvements financiers au sein de l’instruction de procédure, » de là,

en l’absence d’autres informations, « aucune présomption que la mort ait eu comme motivations, la persécution pour des raisons professionnelles. »

« Tous les efforts seront faits pour clarifier les circonstances dans lesquelles le malheur prématuré s’est produit », rapporte le PGR. 

Abel Chivukuvuku promet de prendre l’affaire jusqu’à sa conclusion ultime et défie même le Président de la République, João Lourenço,

« Ou il s’assume en tant que leader pour le changement à tous les niveaux de la vie nationale, ou alors tout restera pareil et il saura qu’ il n’y a pas d’avenir… « 

Partagez cet article

avec Lusa – le 9 Juillet 2018

Traduction du portugais en français : jinga Davixa

 

Partager
Partager